Home Prêt personnel Du changement en vue pour les mini-crédits à la consommation

Du changement en vue pour les mini-crédits à la consommation

by Emma
Crédit à la consommation

Vous devez faire face à une dépense imprévue ? Vous avez du mal à boucler les fins de mois ? La situation sanitaire délicate dans laquelle nous sommes n’a pas facilité les choses ? Vous souhaitez contracter un crédit à la consommation avec un montant inférieur à 200 € ? Sachez que ces crédits à la consommation peuvent être un réel coup de pouce lorsque vous en avez besoin mais qu’il peut également rapidement s’avérer dangereux. Découvrez pourquoi et ce qui est fait pour éviter les dérives.

Pourquoi faut-il faire attention aux mini-prêts ?

Les mini-prêts à la consommation présentent forcément des avantages alléchants, souscrire un prêt à la consommation inférieur à 200€ peut être rapide, sans justificatif, sans questions. Pourtant, cela reste bel et bien un engagement important qui nécessite de débourser une certaine somme chaque mois.

De plus, les crédits à consommation de plus de 200€ répondent à un règlement strict, vous recevez ainsi un contrat de crédits avec des informations qui permettent de s’assurer que vous serez capable de respecter vos engagements. Ce n’est pas le cas pour  les mini-crédits à la consommation avec un montant inférieur à 200€, ils ne font pas partie de cette catégorie et échappent donc au règlement.

Des taux d’intérêt élevés pour le crédit à la consommation de moins de 200€

Ainsi, certains en profitent pour donner l’impression que contracter un mini-crédit est inoffensif et sans danger, ce qui est loin d’être le cas puisque ce genre de prêt propose des taux d’intérêt très importants qui peuvent atteindre les 100% voire les 2 000 %. Des montants faramineux qui dépassent largement le taux d’usure, le TAEG maximal pouvant être proposé sur des crédits à la consommation de plus de 200€.

La conséquence ? Les familles modestes pensent trouver une solution à leurs problèmes, contractent ce type de crédit à la consommation et finissent par se surendetter.

Pour contrer ces dérives, la commission européenne a décidé de mettre en place certains changements. Notamment au niveau de la clarté et de la transparence des informations concernant ces mini-prêts à la consommation. Le but étant d’éviter que les familles déjà en difficulté ne se surendettent.

Pour en savoir davantage sur les crédits à la consommation, n’hésitez pas à contacter un courtier en crédits qui saura vous renseigner et vous accompagner dans la réalisation de vos projets !

You may also like